964174 visites








MUTATION
2010
 
Presse précèdente   Presse suivante
 
Spellbound     presse du 24 mai 2008
 
   
Site : SPELLBOUND (http://spellboundwebzine.free.fr)
Date : 22 Mai 2008
Sujet : F.E.A.R.
Chroniqueur : Antoine
Source : http://spellboundwebzine.free.fr/to...
 
 

Toxxic Toyz, groupe français de la région PACA a son sorti son premier album, F.E.A.R. en fin d’année passée. Comme mieux vaut tard que jamais, c’est seulement maintenant que nous faisons plus ample connaissance avec le groupe qui avec un bon dosage de divers styles, propose une musique intéréssante.

Antoine : Tout d’abord commençons par quelques questions classiques, pouvez-vous nous présenter Toxxic Toyz ?

Arvi : Depuis Mai 2003, Fred, Rick et moi jouons ensemble. A l’époque il y avait un quatrième lascar : Ian « Angel » Kelly, au chant, mais du fait de l’absence d’un bassiste et donc de l’impossibilité de jouer live, il a lâché l’affaire. Nous n’avons rencontré Elrick qu’en septembre 2004 et avons immédiatement commencé le live... Pendant longtemps il me semblait que le plus dur c’était de trouver un batteur maitrisant bien la double, mais finalement trouver un bon bassiste qui ne se prenne pas pour un John Myung de quartier, c’est ça le défi (rires) ! Et je te parle même pas de trouver un bon chanteur, car à la base je n’assurais que l’interim après le départ de Ian...

Antoine :D’où vient le nom du groupe ?

Arvi : Nous voulions un nom qui nous laisse libre de jouer la musique que l’on ressent, sans nous enfermer dans un seul style de Metal, pouvoir au choix exprimer notre coté Toxxic... ou Toyz !.. Qui a dit sex toyz ??!!!

Antoine :J’ai écrit dans ma chronique que les influences du groupes allaient de Bon Jovi à Dream Theater... D’un point de vue personnel, quelles sont vos influences principales ?

Arvi :Evidemment les Eighties et d’une manière générale presque tout ce qui s’est fait entre ’75 et ’95 !!! Après chacun de nous à ses favoris ; pour moi ce serait : Steve Vai, Dream Theater, Pantera, Megadeth, Queensryche, Extreme... sinon dans les groupes récents, j’ai pris une claque avec Andromeda et le dernier Pagan’s Mind ! Fred : Moi j’apprécie plus particulièrement Whitesnake, Dio ,Saxon ,Thin Lizzy ou Maiden, j’apprécie aussi les groupes cités par Arvi et certains groupes français tels Manigance et Kragens.

Antoine :Votre musique mélange avec brio Hard FM, Speed mélodique et Prog metal, est-ce que vous étiez conscient de faire un tel mix ?

Rick : Oui !!! Ca ratisse large, c’est notre choix meme si c’est risqué ! Nous avons essayé que tout ces titres si différents soient-ils, gardent l’esprit du groupe.

Arvi : Je suis d’accord avec Rick, c’est un parti pris de faire coexister nos influences et d’imposer un esprit Toxxic Toyz ! Perso, rien ne me gave plus qu’un album où tous les titres sont dans la même veine, mais je sais que de nombreux fans ne sont pas de cet avis (sourire)... Le prochain album sera résolument plus puissant et plus prog à la fois, en tout cas c’est comme ça qu’on le voit aujourd’hui, il faudra en reparler à sa sortie...

Fred : A priori cela gêne certains chroniqueurs qui ne se retrouvent pas forcément dans ce mélange, mais nous souhaitions être authentiques et donc le résultat parle de lui-même : pas d’obligations quant au style abordé. Après on aime ou pas.

Antoine :Vous avez produit vous mêmes cet album, qu’est-ce qui vous a posé le plus de problèmes ?

Arvi : Tout !!! (rires) Ce fut une expérience extrêmement instructive quoique épuisante !! Je me suis chargé de toutes les prises et du montage, puis le mix a été pris en charge par un pote qui s’est investi à fond dans le projet malgré notre petit budget : Eric « Rico » Biancardini. J’ai passé avec lui des dizaines et des dizaines d’heures à mixer, produire, mourir de rire, craquer nerveusement... Finalement on a masterisé avec un troisième larron : Easy NILS. Je crois que c’est le septième master qui a été le bon !!! On est tous les trois sortis de ça éreintés mais mieux armés pour la suite...

Antoine :Comment s’est déroulée la composition de ce F.E.A.R. ?

Arvi :Les premiers titres (« So Sorry », « Pretty baby »...) remontent au début du groupe (2003) quand Ian Kelly chantait encore avec nous et que nous désespérions de trouver un bassiste. Le dernier en date ("Mystify") a été bouclé quelques semaines avant de commencer l’enregistrement : F.E.A.R. représente donc toute cette première époque Toxxic Toyz ! En ce qui concerne le processus de composition proprement dit, Fred apportait des riffs ou des morceaux déjà presque complets (sur cet album, seuls « Love Sincere » et « Leave Me Alone » viennent de moi et « Magic Kingdom » et « Broken Mirror » sont vraiment le résultat d’un travail de groupe), et nous triturions le tout jusqu’à satisfaction, chacun ayant le droit de s’exprimer... Même le bassiste, si si , j’t’assure (rires) !

Antoine :Comment a été accueilli l’album globalement ?

Arvi :On a été agréablement surpris de l’accueil réservé à F.E.A.R. dans les webzines : sur la quinzaine de chroniques (consultables sur notre site www.toxxictoyz.com à la rubrique « Presse ») qu’on a eu, seulement 2 étaient négatives... Et encore une de ces deux disaient que nous étions des tueurs mais qu’il fallait liquider le chanteur... Et comme le chanteur c’est moi, je considère ça comme une mauvaise chronique (rires) !!! Maintenant on va essayer de faire parler de nous dans les magazines... Souhaite nous bonne chance !

Fred : Je dirais que c’est bizarre car comme le souligne Arvi les chroniques sont bonnes et les retours de nos concerts sont bons aussi, alors on s’attendrait à vendre beaucoup d’albums, et pourtant l’auditeur de base reste frileux. On pourrait croire que les gens achètent les « valeurs sûres », ceux qui ont fait leurs preuves !

Antoine :Il y a plusieurs passages narratifs sur l’album notamment un en rapport avec les Etats-Unis sur « So Sorry ». Est-ce que F.E.A.R. est un concept album ?

Arvi : Pas du tout non ! Concernant « So Sorry », le texte parle de ce que j’aimerais bien faire subir aux dirigeants de tout bord et de tout pays qui nous enfoncent et s’en tirent avec des pirouettes du genre « responsable mais pas coupable », alors il m’a semblé intéressant de mettre en intro un bout de discours du super menteur américain dont les initiales sont GWB.

Antoine :Généralement, une intro se trouve en première piste d’un album. Votre intro est en deuxième position, pourquoi ?

Arvi :Parce qu’on a pas de clavieriste et qu’on ne voulait donc pas démarrer avec ça. En plus, cette intro appartient à « Magic Kingdom » et on préferait ouvrir avec « Mystify »...

Antoine :Quelles sont vos chansons préférées de l’album ?

Rick : “Magic Kingdom”, “Mystify”, “Broken Mirror”, “Evil’s Face”.(difficile de faire un choix.

Arvi : “Killing Dreams”, “Love Sincere”, “Broken Mirror”/”Leave Me Alone”.

Fred : J’ai un faible pour « Killing Dreams », « Mystify », « Broken Mirror » et « Evil’s Face » mais il est dur de choisir !

Antoine :La pochette a été réalisée par Jean-Pascal Fournier et je la trouve très réussie, j’ai d’abord été surpris que vous ayez un tel résultat surtout pour un premier opus autoproduit. Comment êtes-vous entrés en contact avec JP ?

Arvi :J’avais déjà contacté JP alors que nous cherchions un logo qui assure. Il nous a fait un super boulot et vu qu’il a aussi des capacités à faire de belles pochettes, la question s’est posée de savoir si on la ferait par lui. Rick a beaucoup insisté, alors on a lancé l’affaire et tu peux voir par toi-même qu’on a bien fait.

Antoine :Peux-tu nous expliquer le lien entre cette pochette et le titre de l’allbum ?

Arvi :Pour nous , les « toxxic toyz » ce sont les trucs qui viennent te polluer l’esprit : l’argent, les drogues, la religion, les armes... La pochette montre où tout ça va probablement nous mener. Quant à F.E.A.R., c’est une anagramme qu’on laisse le soin aux fans de décrypter... (NDLR : Chaque lettre du mot "fear" représente la première lettre du nom de musicos de Toxxic Toyz)

Antoine :Est-ce qu’avec F.E.A.R. vous avez démarché des labels ?

Arvi :Oui mais sans succès pour l’instant... Nous sommes bien conscients que notre album n’est pas tout à fait à la hauteur d’une prod internationale, mais nous sommes fiers du résultat obtenu d’une manière quasi artisanale (sourire)...

Antoine :Avez-vous du matériel de prêt pour un futur second essai ?

Arvi :Oh oui ! En terme de composition nous sommes en train de boucler le cinquième titre du prochain album et les 3 suivantes sont déjà en route !

Fred : On met la barre plus haute sur les nouveaux titres, c’est indispensable si on veut séduire les labels.

Antoine :Le groupe existe depuis 2003, vous avez donc une certaine expérience de la scène, quels sont vos meilleurs souvenirs de concerts ?

Arvi : La première vraie scène au Tomawok Festival (merci Marc & Céline !), et un concert avec S.U.E où le public était génial !

Fred : L’Usine à Istres, c’était super aussi, les conditions étaient top !

Antoine :Vous avez foulé les planches avec Furia, Punish Yourself, Dagoba ou encore ADX. Qu’est-ce que cela vous procure ?

Arvi : De la fierté, mais surtout le plaisir des rencontres : Mr Jack, ADX, Blazing War Machine, Ellipsis... Que des mecs sympas, accessibles... En place quoi !!

Antoine :Il y a beaucoup de groupes dans le Sud de le France, mais pas tellement de « gros » concerts. Comment percevez-vous votre scène locale ?

Arvi :Y’a une fourre de groupes, et pas des manchots, mais la plupart évoluent dans un métal plus extrême que le notre, plus dans l’air du temps, ce qui leur ouvre plus de portes, que ce soit localement ou nationalement... Mais je trouve qu’il y a des gens qui se bougent pour que le Metal vive en PACA, regarde des fests comme le Tomawok, le Headbanger’s Area, le ChaosFest...

Antoine :Quel est votre souhait pour l’avenir ?

Fred : Faire d’autres albums, de belles scènes, une tournée mondiale avec Whitesnake !! Et vendre pleins d’albums !

Antoine :Je vous laisse le mot de la fin !

Arvi :Merci à tous ceux qui nous aident et nous soutiennent. Aidez les groupes locaux en allant aux concerts.Venez nous voir à l’occaz’ si on passe dans votre région.

 

- Droits réservés - Webmasters : CPM & Katep - Web design : DEVINSY sarl, JP & Katep -